Quand Chantal Perrichon s’oppose à la conduite dès 15 ans
01. Avr 2015 20:02 8 commentaires Auteur ACJAPM

Quand Chantal Perrichon s’oppose à la conduite dès 15 ans

La génération qui a fait mai 1968 prétendait « interdire d’interdire » ; l’ironie du sort a fait de nos « progressistes » – qui désormais verrouillent la société française – les plus grands prescripteurs d’interdits, de contraintes et de contrôle social de notre temps.

Parmi ceux-ci, on trouve un personnage inénarrable, ex-68tarde, donc, et ex-militante féministe : Chantal Perrichon. Elle préside une véritable ligue de vertu, la Ligue contre la violence routière, association grassement subventionnée et bénéficiant de nombreuses décharges, notamment le détachement de sa présidente, « communicante » dans une université. Cette association – qui ne sait proposer rien d’autre que de la répression, des amendes et des contraintes, ce qui signe une grande pauvreté intellectuelle – bénéficie de toutes les entrées dans les médias avec la complaisance de la caste journalistique mainstream.

Elle travaille de paire avec Claude Got, un médecin-technocrate soi-disant spécialiste de la « sécurité routière » ; il s’est déjà illustré dans la gestion de la médecine française : vous pouvez lui dire merci si vous attendez 6 mois pour avoir un rendez-vous chez un spécialiste. Il est l’auteur du raisonnement digne de Diafoirus selon lequel moins il y a de médecins, moins il y a de malades, donc moins la santé coûtera cher… Effectivement, quand on le voit, on se dit qu’en passant entre ses griffes, on risque de repartir plus malade qu’en arrivant.

La dernière sortie de Chantal Perrichon, donc, est évidemment un « NON » à la récente proposition de pouvoir conduire dès 15 ans. Elle ne sait que dire « non » à toute velléité un peu positive et son cerveau reptilien, bien formaté, ne sait que proposer des interdits et des restrictions.

Nous soutenons bien entendu un abaissement de l’âge de l’apprentissage de la conduite, ce qui ne pourra qu’être bénéfique en allongeant l’expérience des jeunes conducteurs et en familiarisant les lycéens avec la route autrement que par des visites de gendarmes dans les établissements… A 15 ans, un jeune peut piloter un avion seul à bord ou avec des passagers (brevet de pilote privé) et il ne serait pas capable de conduire une voiture en présence d’un accompagnateur ?

Cette différence de position avec la LCVR est irréductible et irrémédiable. Il n’y a aucun dialogue à avoir avec la LCVR, dont l’esprit et la démarche sont diamétralement opposés aux nôtres.

  • Ils proposent de nouvelles lois et complications juridiques quand nous proposons l’abolition des lois obsolètes et des simplifications.
  • Ils misent sur la répression quand nous défendons le progrès des droits et des libertés.
  • Ils voient le monde en tout petit et ruminent des restrictions quand nous le voyons en grand et rêvons d’élargir les horizons en levant les restrictions archaïques du droit.
  • Ils sont grassement subventionnés quand nous ne touchons rien du contribuable.
  • Ils sont liés à l’oligarchie qui verrouille la France quand nous subissons ce verrouillage.

 

La LCVR et ses grotesques personnages – probablement les plus détestés de France – anciens « rebelles » de mai 68 et désormais néoconservateurs, pourraient nourrir une nouvelle version des Bourgeois de Jacques Brel, les surpassant largement en hypocrisie.

La LCVR est une scorie – parmi d’autres aberrations et inepties – à éliminer du paysage français. Comme ces verrues pédonculées que l’on noue pour les dessécher et les faire tomber, la solution serait d’en couper les subventions pour l’assécher et de renvoyer Mme Perrichon à son emploi de « communication universitaire ».

Rodolphe DUMOUCH.

A propos de l'auteur

Déjà 8 commentaires

  1. 01.Avr 2015 22:16:26

    Dodds

    Madame Perrichon s’oppose à la conduite automobile dès 15 ans ? Faut-il lui rappeler que le Brevet de pilote privé est accessible à ce même âge, et ce depuis des années ?

    Répondre à ce commentaire
  2. 01.Avr 2015 22:41:42

    Gérard Pinot-Bach

    + de 40 ans que je me bats contre ces guignols, et la situation n’a fait qu’empirer depuis 1973 et l’avènement de Gérondeau. Je ne crois pas qu’il y ait un espoir, car c’est une question d’argent pour les crapules qui ont « l’assiette au beurre » quelle que soit leur couleur. J’ai essayé dans les années 90 de faire paraître un brûlot sur ce scandale qui rançonne et qui tue..Préfacé par Jean Francis Held grand reporter au Nouvel Obs et Christian Jeanclaude (psychanalyste, docteur en éthologie, auteur de trois ouvrages sur Freud aux éditions de Boeck..Personne n’en a voulu, évidemment (ce sont des extraits sur « laroutequitue ». Et tant que des bonniches aux ordres tendront un micro à cette mounaque…Mais je récidive, avec l’appui d’Obertone cette fois !

    Répondre à ce commentaire
  3. 03.Avr 2015 18:16:41

    Daweed

    Quelqu’un pourrait-il lui écraser ce qui sort de sa bouche ?

    Répondre à ce commentaire
    • 03.Avr 2015 19:11:09

      ACJAPM

      Désolé pour la modification de votre commentaire, Daweed… Mais c’est nécessaire car une autre tare de cette association est la judiciarisation à outrance. Ça porte plainte à la moindre occasion.

      Répondre à ce commentaire
  4. 03.Avr 2015 18:57:37

    René

    Tant que les journalistes ou prétendus tels tendront leur micro à des représentants d' »associations » qui ne vivent que de subventions ( de qui ?) , sans oser faire leur boulot, à savoir poser la question  » combien d’adhérents à jour de leur cotisation dans votre association, madame? », des tas de guignols ne représentant qu’eux-mêmes continueront à pérorer dans les journaux et sur les ondes. Ce sont les média qui  » font » aussi bien SOS racisme que les FEMEN ou Perrichon. ( et Daech ….)

    Répondre à ce commentaire
  5. 03.Avr 2015 20:32:25

    Claude

    J’ai commencé à conduire à 14 ans en 1964, avec un adulte à coté dans la région parisienne et aucun accident en tort jusqu’à aujourd’hui…
    Moto, auto, camping car.

    Répondre à ce commentaire
  6. 03.Avr 2015 22:43:23

    Zaine

    D’accord sur le fond, mais pas sur la forme.
    Vous ne parlez pas du volet « Formation et prévention », qui sont les alternatives aux « répressions et interditions » proposés par cette bonne femme et ses quelques peu nombreux acolytes (On raconte qu’elle passe par des sites nord-africains pour booster ses nombres de followers sur les réseaux sociaux…).

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire