Un projet de pré-majorité de Dominique Bertinotti…Nos remarques.
26. Sep 2013 03:58 2 commentaires Auteur ACJAPM

Un projet de pré-majorité de Dominique Bertinotti…Nos remarques.

Dominique Bertinotti, le 23 septembre dernier, a annoncé une réflexion sur l’instauration d’une pré-majorité en France.

Nous nous en félicitons. Toutefois, ne disposant pas à ce jour de détails sur le contenu, nous ne nous prononçons pas.

Nous engageons toutefois la Ministre à s’attaquer aux sujets qui nous préoccupent, comme la pré-majorité religieuse et scolaire ; nous souhaiterions qu’elle ne se fixe pas sur le seuil de 16 ans et aille plus loin, à l’instar de nos voisins allemands ou britanniques (par exemple respectivement 14 et 12 ans pour le choix de la religion).

Enfin, on peut imaginer des mécanismes encore plus progressifs, pour éviter de recréer de nouveaux seuils arbitraires : ainsi, si le choix de l’orientation scolaire devrait revenir à l’élève seul au lycée, on pourrait instituer une double signature élève-parent dans certaines classes de collège.

A propos de l'auteur

Déjà 2 commentaires

  1. 27.Nov 2013 08:22:42

    rosechocolat

    Bonjour
    J’ai lu avec intérêt certains articles, je suis d’accord sur certains points et moins sur d’autres. Comme par exemple les filles voilées de force, on n’y peut rien c’est comme ça, il y a des familles musulmanes dite « moderne » qui n’obligent pas leur filles d’être voilées et les autres par valeur morale qui continue la « tradition ».
    Changer la religion ou ne plus aller au catéchisme? je dis non, c’est comme si on enlèvait une école coranique à un(e)musulman(e), nous avons besoin des valeurs morales, hors les écoles laïcs ne nous le permettent pas.

    Répondre à ce commentaire
    • 27.Nov 2013 08:35:41

      ACJAPM

      Bonjour Rosechocolat,
      Merci pour votre commentaire.

      Sur le dernier point évoqué, nous restons ferme : la liberté religieuse est un droit fondamental, peu importe l’âge de la personne.

      Par ailleurs, nous pensons que les Musulmans doivent s’adapter aux mentalités des pays qui les accueillent et non le contraire.

      Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire